LES SAUVAGES (EXTRAIT)

DU 9 AU 14 JUILLET 2018
À 10H
Durée : 30 minutes – précédé de Vivace et suivi de Syn.

Chorégraphie Sylvère Lamotte
Assistanat chorégraphique Jérémy Kouyoumdjian
Conception et interprétation
Youness Aboulakoul, Gaétan Jamard, Jean-Charles Jousni, Jérémy Kouyoumdjian et Jean-Yves Phuong
Composition musicale originale « Les Sauvages » Youness Aboulakoul
Scénographie Sylvère Lamotte et Arnaud Cabias
Lumière Arnaud Cabias
Costumes OBCEN Badira et Ralph

Les Sauvages (extrait) – Sylvère Lamotte © Aude Arago

De l’énergie brute, comme le bois qu’ils transportent… : c’est ce qui ressort des Sauvages. Cette équipée d’hommes installe sur le plateau sa vie de groupe en nouant et dénouant les jeux relationnels propres à la communauté. Quel corps et quelle physicalité émergent dans ce tissu complexe ? Dans le contact et l’authenticité chers à Sylvère Lamotte, prend forme sous nos yeux une oeuvre collective, celle d’une humanité scellant le même ouvrage.

SYLVÈRE LAMOTTE
Chorégraphe

Sylvère Lamotte se forme à la danse contemporaine au Conservatoire national de Région de Rennes, puis au Conservatoire national de Danse de Paris. En 2007, alors en dernière année au Junior ballet, il intègre le Centre chorégraphique national d’Aix-en-Provence au sein du GUID (Groupe Urbain d’Intervention Dansée), programme initié par le Ballet Prejlocaj. Sylvère Lamotte travaille ensuite en tant qu’interprète auprès de chorégraphes aux univers variés : Paco Decina, Nasser Martin Gousset, Marcia Barellos & Karl Biscuit, Sylvain Groud, David Drouard, François Veyrunes, Alban Richard, Perrine Valli et Nicolas Hubert. Nourri de chacune de ces expériences, il en retient un goût pour la création collective et le mélange des influences. Il fonde en 2015 la compagnie Lamento où il explore ses propres pistes de travail. Particulièrement attaché à la danse contact, il expérimente notamment les moyens d’en faire varier les formes. En 2017, accompagné d’un musicien, il crée le duo, Ruines, puis le quintette Les Sauvages. Sylvère Lamotte est en résidence au Théâtre Louis Aragon dans le cadre de « Territoire(s) de la Danse » 2018 et 2019. Ruines sera présentée au TLA le 13 octobre 2018, et sa nouvelle création L’Écho d’un infini le 22 février 2019.

Coproductions
Production : Cie Lamento. Coproduction : Les Quinconces-L’espal, Théâtre Louis Aragon, scène conventionnée d’intérêt national Art et création – danse de Tremblay-en-France, Le Vaisseau, Danse à tous les étages. La Cie Lamento est soutenue par l’État, le Préfet de la région des Pays-de-la-Loire, la DRAC des Pays-de-la-Loire, le Conseil régional des Pays-de-la-Loire, l’ADAMI, la SPEDIDAM. Accueil en résidence : Les Quinconces-L’espal / Théâtre Louis Aragon, scène conventionnée d’intérêt national Art et création – danse de Tremblay-en-France, dans le cadre de « Territoire(s) de la danse » 2018 et 2019, avec le soutien du Département de la Seine-Saint-Denis / Le Vaisseau.Accompagnement : Danse Dense.

CONTACT
Production-diffusion
Hélène Bernadet – Compagnie Lamento
cielamento.prod@gmail.com

RÉSERVATIONS
mail : reservation@labellescenesaintdenis.com
par téléphone à partir du 5 juillet : 04 90 87 46 81 ou 07 67 90 69 60 ou sur place à La Parenthèse à partir du 6 juillet 2018

Sylvère Lamotte est en résidence au Théâtre Louis Aragon dans le cadre de « Territoire(s) de la Danse » 2018 et 2019, soutenue par le Département de la Seine-Saint-Denis. Sa pièce Ruines sera présentée au TLA le 13 octobre 2018, et sa nouvelle création L’Écho d’un infini le 22 février 2019.