L’ÉDITO D’EMMANUELLE JOUAN

Directrice du Théâtre Louis Aragon

………………………………………………………………………………………………………………..

Être ensemble, au plus proche des artistes et du public, faire communauté dans la joyeuse fébrilité d’une presque première fois, voilà ce qui a nourri notre persévérance.
Tenir bon pour être là, toujours portés par le même désir, la même conviction d’un service public de l’art et de la culture essentiel, et se lancer dans cette 10e édition : voici une belle scène saint-denis 100% danse ! Nous sommes là, avec ceux qui ont partagé ces longs mois de doute, et qui ont, avant et après, déposé leurs projets au TLA : les artistes associés, qui prennent le temps d’une résidence au long cours pour que vivent, autrement, les arts chorégraphiques. Nous les retrouvons dans notre programmation matinale. Avec Danse Dense, pôle d’accompagnement pour l’émergence chorégraphique, nous inaugurons le programme danse de 17h, dans un partenariat inédit autour de valeurs communes, pour multiplier les passerelles et faire du soutien aux artistes une réalité en actes. Ces moments si longtemps attendus se révèlent plus encore « extra-ordinaires », car suspendus, extraits du flux incessant des images, ils laissent place au geste sensible, à la pensée en mouvement, que le corps, par son infime vibration, vient déposer dans nos imaginaires. Saluer aussi les ami·e·s de la « Beauté du Geste » qui viendront nous rejoindre pour une soirée de partage de la parole de cette jeunesse de Seine-Saint-Denis, qui toute l’année, trouve l’hospitalité dans nos maisons. Quelle joie !
Merci à nos partenaires qui, comme nous, sont convaincus que tout ce qui se joue ici est précieux.